Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bienvenue

  • : Regards
  • Regards
  • : Le titre de ce blog est "regards". Regards sur le monde, regards sur les autres, sur les amis, sur les êtres qui marquent ma vie, sur les laissés pour compte anonymes qui meurent de notre indifférence et ne survivent que de notre regard.
  • Contact

En passant...

ami(e)s ont visité ce blog depuis le 16 Juillet 2006 ! Merci à tous de passer me voir de temps en temps :-) !
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 18:26

A la fin du chant révolutionnaire, la tête de Lénine qui s'était dangereusement rapprochée du bord de la table bascula dans le vide et, décrivant un salto arrière impeccable, percuta le carrelage en faïence de Meissen. Des centaines de morceaux léninocéphales jonchaient à présent le plancher de la cuisine.

La machoire inférieure et la gorge, qui étaient restées solidaires du socle parvinrent à éructer dans un ultime effort:

- Engellllls! Raahhhh.

Puis plus rien. Un calme laiteux s'était installé sur les étagères où les autres statuettes s'étaient figées à leur tour.

Mazarin, qui s'était réfugié sous une table basse en courge de bankolé, tremblait de toutes ses pattes.

Clamestre restait plongée dans un océan de conjectures cependant que Bleuride était allée chercher un balai en poils de phacochère et une mini pelle afin de ramasser les débris.

- As-tu enfin compris ce qu'il essayait de dir, fit Clamestre en évitant de justesse un passage du balai artiodactyle.

- Non, répondit Bleuride la tête en bas.

- Et pourtant, je suis sûre que c'était un truc comme une gosse ou un potimarron.

N'en pouvant plus d'entendre les hypothèses hautement farfelues des deux amies, le perroquet hurla soudain:

- Siyosatchi!

Ce qui, en Ouzbek, veut dire politicien.

- Siyosatchi Engels, roucoula l'oiseau en bombant le torse.

Bleuride commençait à déposer les reliques de Lénine dans un carton à chaussures lorsque Clamestre eut une illumination.

- Friedrich Engels!!! Mais c'est bien sûr!

- C'est bien sur quoi?

- C'est bien sur un tas de choses. Marx, Hegel, Lewis Henry Morgan, et j'en passe. C'est aussi bien sur la commode du couloir et sur les endives au gratin.

- Alors tout ce ramdam pour découvrir qu'on héberge le moule de la tronche d'un communiste de plus?

Bleuride était allé cherché de la colle forte dans la buanderie. Puis, elle entreprit de recoller les morceaux de Lénine en les sortant un par un de leur boite.

- Oui, mais là, c'est son vrai visage! Clamestre était excitée comme une loutre albinos qui aurait forcé sur le Pernod.

Bleuride finissait de déposer le nez de Lénine sur une de ses oreilles.

- Bon, alors, il faut le rendre à sa famille.

- Ca fait belle lurette qu'on ne sait plus qui sont ses descendants. On va plutôt le proposer au British Museum.

- D'accord mais pas avant d'avoir repeint la porte du salon.

Le buste de Lénine était à présent reconstitué. Bleuride avait fait merveille en ressoudant ça et là les parties du visage qui ressemblait à la naine des Ménines de Picasso.

 

(c) Musefabe 2012

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabrice - dans Nouvelles-romans
commenter cet article

commentaires